K-CULT

Korean Culture to understand Korean Cult

I Love You Mr Kim !

Après quelques semaines de visionnage, soit environ une trentaine d’épisodes, je dois me rendre à l’évidence : je suis accro à cette série quotidienne.

Pourtant la cible des daily dramas est plutôt la mère de famille femme au foyer : une grande histoire familiale lente et longue (aux alentours de 130 épisodes de 40 minutes), qu’on suit sans peine, même en ne regardant qu’un épisode sur cinq. C’est typiquement le genre de trucs qui passe pendant l’heure du dîner et qui est suffisamment léger pour être regardé sans trop se prendre la tête, mais qu’une fois qu’on tombe dessus, impossible de zapper. Clairement pas ma tasse de thé. Et tous les dailies, même « Smile Again » (웃어라 동해야) qui a connu des records d’audience de 44%, m’ont laissée de marbre.

poster

Affiche de « Cheer Up Mr Kim »

Et puis j’ai eu vent de « Cheer Up Mr Kim » (힘내요 미스터 김 – romanisation : HimNaeYo MiSeuDeo Kim – traduction : Courage Monsieur Kim) avec dans le rôle principal Kim Dong Wan (김동완). Issu du groupe Shinhwa (신화), il a participé dans de nombreux films et k-dramas, a été acclamé pour son interprétation dans « The Peak » (절정) et a été récemment à l’affiche de « Deranged » (연가시) que j’ai rapidement évoqué dans la rétrospective 2012.

Kim Dong Wan dans "The Peak" jouant le rôle de Lee Yuk-Sa (이역사) poète et résistant lors de l'occupation japonaise.

Kim Dong Wan dans « The Peak » jouant le rôle de Lee Yuk-Sa (이역사) poète et résistant lors de l’occupation japonaise.

Ici, il joue le rôle de Kim Tae Pyeong (김태평) un homme qui a grandi sans parent, qui a fini par construire sa propre petite famille recomposée : Hui-Rae (희래), sa nièce qu’il a élevée, suite à la mort de son frère ; Song-Ah (송아), la fille d’une de ses amies ; Cheol-Yong (철용), un réfugié nord-coréen ; et Joo-Seong (주성) dont le père a des démêlés avec la justice et passe ses jours en prison. Et cette famille à elle seule a suffit à me charmer.

opening

Extrait du générique de début

Extrait de Shinhwa Broadcating

Extrait de Shinhwa Broadcating

D’une part, le rôle de Kim Dong Wan semble taillé sur mesure. Pour moi qui connaît le groupe Shinhwa depuis longtemps, Dong Wan a toujours a toujours différé des autres membres du groupe, et cela s’illustre notamment très bien dans l’émission Shinhwa Broadwasting (신화방송) : il a toujours l’air naïf et simple d’esprit, fait des blagues qui tombent toujours à plat, est mauvais dans toutes les activités au point qu’il a hérité du surnom de « Dong Goo Meong » (동구멍) qu’on pourrait traduire par « le maillon faible Dong », a même l’air même un peu plouc à côté des autres et c’est ce qui le rend accessible et si sympathique. Et le personnage de Tae Pyeong est un homme un peu idiot et bon, du genre qui aimerait sauver tout le monde s’il le pouvait, et pour ce personnage Dong Wan n’a besoin d’aucun artifice. Malgré quelques maladresses c’est la sincérité du personnage que l’acteur nous transmet si bien et qui nous charme.

L’autre pilier de la série, ce sont ces quatre enfants qui sont si humains et si attachants. Ils sont si différents, ont chacun leur caractère (parfois dans l’adolescence) et en même temps ont cette capacité à entrer en résonance dès qu’il s’agit de protéger leur petite famille, qu’on aime chacun d’entre eux. Le k-drama est plein de chaleur et les scènes « familiales » ne sonnent tellement jamais faux que chacune d’entre elles sont des moments d’émotion.

Scène de repas dans le k-drama

Scène de repas dans le k-drama

Mais je crois que ce que j’aime le plus dans « Cheer Up Mr Kim » c’est la relation entre Tae Pyeong et « ses » enfants. J’aime que Hui-Rae, la seule vraie famille de Tae-Pyeong ait un caractère difficile et qu’elle soit une adolescente si typique. J’aime que la petite Song-Ah ne veuille pas que Tae Pyeong vienne à la réunion de parents d’élèves à la place de sa mère et que Tae Pyeong en soit un peu vexé. J’aime que l’insolent Joo-Sung soit si insupportable pour tester la patience de Tae Pyeong. Et surtout j’aime le fait que sans jamais le dire, en sauvant ces 4 enfants, ces derniers ont aussi sauvé Tae-Pyeong en lui donnant une raison de vivre.

Tae Pyung, la petite Song Ah, Hui Rae et le nord-coréen Cheol Yyong

Tae Pyung, la petite Song Ah, Hui Rae et le nord-coréen Cheol Yyong

Alors oui, il y a tout un tas d’intrigues franchement plus banales et moins intéressantes. Une histoire d’amour naissante avec Woo-Kyung (우경), la fille d’un Jaebol ; la relation de cette dernière avec Gun-Wook (건욱), un ami d’enfance, fils illégitime de son père… qui lui, travaille avec le père de Woo-Kyung ; la mère adoptive de Gun-Wook qui est furax de l’ancienne infidélité de son mari et qui prépare sa vengeance, et qui surveille pour une raison mystérieuse Tae Pyeong (je suis prête à mettre ma main à couper que c’est un fils qu’elle a eu et qu’elle a abandonné pour pouvoir se marier) ; le frère de Woo-Kyung qui a eu un accident grave dont on ne sait encore rien mais pour lequel toute sa famille culpabilise, et qui a perdu l’usage des deux jambes et est devenu agoraphobe ; une voisine de Tae Pyeong que ce dernier considère comme sa sœur mais qui tombe amoureuse de lui…

Mais tout ce qui est censé constituer la trame du k-drama m’intéresse finalement peu, voire pas du tout. Je suis captivée par la famille de Tae-Pyeong que pour ne rater aucun de ces moments délicieux, je regarde jour après jour « Cheer Up Mr Kim ».

Publicités

Un commentaire sur “I Love You Mr Kim !

  1. Kaa
    22/03/2013

    C’est un beau blog que voilà. J’aime les couleurs et le thème que tu as utilisé, et bien sûr ce qu’il contient!

    Je suis vraiment contente de lire un article – français – sur Cheer Up, Mr Kim, parce que j’ai moi-même fondu devant cette série lorsqu’elle est sortie. Je n’ai malheureusement pas pu passer au delà des épisodes 30, parce que tout ce que j’aimais dans cette série – les enfants et Tae Pyung – a été mis de côté au profit des « affaires de grands » et des amourettes des adultes.
    Mais je pourrais re-regarder sans aucun problème les 30 premiers épisodes tellement la relation entre Tae Pyung et ses enfants est forte en émotion, et en justesse. C’est assez rare de voir le thème de famille recomposée, d’enfants adoptés, de manière aussi sensible. Rien que pour ça, Cheer Up Mr Kim restera toujours un bon souvenir chez moi!

    En tout cas, merci pour ce blog, et bonne continuation! =)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25/01/2013 par dans K-Drama, et est taguée , , , .

Archives

%d blogueurs aiment cette page :