K-CULT

Korean Culture to understand Korean Cult

Jang Hui Bin, l’ascension et la chute

Je poursuis donc mon article précédent sur le règne de Sukjong (숙종) et les tribulations de Jang Ok Jeong (장옥정) au palais.

Attention pour ceux qui regardent la série et ne connaissent pas encore l’histoire de Jang Ok Jeong, ça risque de spoiler.

En 1681, la faction ouest (서인) est au pouvoir. Le premier ministre, la reine Inhyeon (인현) et la mère du roi sont soutenus par les norons (노론), partie de la faction ouest. Les seules personnes malheureuses sont le roi SukJong et la vieille reine JangRyul (장렬) qui regrettent en silence Jang Ok Jeong qui a été chassée du palais.

En 1683, le roi est victime d’une variole et alité. Sur les conseils d’un prête chamane, sa mère et la reine InHyun vont prier en se baignant en sous vêtements dans de l’eau glacée tous les soirs. La mère du roi attrape un coup de froid qu’elle na va pas soigner pour que les médecins se concentrent sur la variole du roi . En décembre, alors que SukJong ne s’est pas encore remis, sa mère succombe à la maladie et décède.

La mère du roi dans le k-drama Jang Ok Jeong Live For Love

La mère du roi dans le k-drama Jang Ok Jeong Live For Love

Après la période de deuil réglementaire, JangRyul demande alors le retour de Jang Ok Jeong à la cour. Et la reine InHyun va finir par céder à sa demande fin de l’année 1685, alors qu’elle sait l’affection que SukJong lui porte. Jang Ok Jeong revient donc au palais, au grand désarroi de la faction ouest.

Le retour de Jang Ok Jeong à la cour en tant que TteukByul SangGoong, un titre attribué aux GoongNyeo qui ont obtenu la faveur du roi.  Dans le k-drama, Jang Ok Jeong revient alors que la mère du roi est encore vivante.

Le retour de Jang Ok Jeong à la cour en tant que TteukByul SangGoong (특별상궁), un titre attribué aux GoongNyeo qui ont obtenu la faveur du roi.
Dans le k-drama, Jang Ok Jeong revient alors que la mère du roi est encore vivante.

La reine InHyun va rapidement regretter son acte, car elle n’est pas sereine non plus. Elle fait donc entrer une concubine de la faction ouest, pour avoir une femme de plus dans son camp. C’est Lady Kim (김씨), petite nièce d’un ministre de l’ouest. Mais cela n’aidera pas franchement la situation, et n’empêchera pas de laisser InHyun inquiète. Certains écrits relatent qu’elle aurait été jusqu’à faire fouetter Jang Ok Jeong pour s’être montrée arrogante. A plusieurs reprises elle va demander officiellement au roi de chasser Lady Jang, et faire véhiculer des rumeurs comme quoi tout le clan Jang serait corrompu.

Clairement la présence de Lady Jang dérange au palais, et SukJong va trouver divers moyens pour calmer le jeu, comme d’élever Lady Kim au rang de Gwi-In (2ème rang le plus haut pour une concubine), alors même que cette dernière refuse de tomber enceinte (l’un des devoirs d’une concubine). Il change également le statut de Jang Ok Jeong comme concubine royale en lui donnant le rang de Sook-Won (숙원), pour que les ministres cessent de lui demander de la mettre dehors (en devenant concubine, elle est considérée comme la famille royale, et les ministres n’ont pas à se mêler des affaires internes de famille). Il va même jusqu’à faire résider Lady Jang dans une annexe du palais, et non dans les bâtiments officiels des concubines situés près de la résidence de la reine.

Dans le k-drama, le roi offre le ChuiSeonDang (취선당) à Lady Jang.

Dans le k-drama, le roi offre le ChuiSeonDang (취선당) à Lady Jang.

En 1688, si Jang Ok Jeong perd sa protectrice JangRyul (enfin), elle tombe enceinte (du futur GyeongJong (경종)) et est élevée au rang de So-Ui. Et quelques mois plus tard elle donne naissance à un prince. Ce qui est une terrible nouvelle pour le clan de InHyun, qui elle, n’a donné aucun enfant. D’ailleurs, la faction ouest (toujours au pouvoir) va simplement boycotter la fête célébrant la naissance du prince. Et comme si cela ne suffisait pas, quand SukJong donne l’ordre à la mère de Lady Jang d’entrer au palais pour l’aider à se remettre de sa grossesse, les ministres vont la faire descendre de force de son palanquin et la rouer de coups. Et cet événement va être l’élément déclencheur du deuxième renversement politique du règne de SukJong.

Au cœur de la querelle, c’est encore une histoire de classes. En effet, la classe sociale définit beaucoup de choses, jusqu’aux vêtements qu’on peut porter et les palanquins sur lesquels on monte. Selon la loi, les palanquins couverts étaient réservés aux trois plus hauts rangs de la classe noble. Sauf que dans la réalité, ils étaient utilisés par la plupart des femmes du Joseon, toute classe confondue, car cela leur permettait de ne pas montrer leur visage en public (dans la philosophie confucianiste, les hommes sont maîtres de l’extérieur de la maison, les femmes de l’intérieur). Et quand je dis toute classe confondue, même les GiSaeng (courtisanes) et les femmes du peuple avec un peu d’argent se déplaçaient dans des palanquins couverts.

Un exemple de palanquin couvert, utilisé communément par l'ensemble des femmes.

Un exemple de palanquin couvert, utilisé communément par l’ensemble des femmes.

Mais c’est ce qu’ils reprochent à la mère de Jang Ok jeong, qui est en fait plus un prétexte pour montrer leur mécontentement à SukJong. Seulement voilà. C’était un ordre du roi, et c’est donc une offense au roi que les ministres ont commis. Ces derniers sont donc condamnés à l’exécution. Le problème c’est que la raison évoquée par les ministres se tient. Ce qui forcera le roi à annuler l’exécution des ministres, et à interdire l’utilisation d’un palanquin couvert à la mère de Lady Jang. Et ça, c’est une humiliation que SukJong n’oubliera pas.

En janvier 1689, SukJong décide de nommer le fils de Jang Ok Jeong WonJa (원자) (fils aîné du roi, normalement un titre réservé au premier fils de la reine), et de donner à Jang Ok Jeong le titre de Bin (빈), le plus haut titre pour une concubine, avec le suffixe Hui (희) signifiant Bonheur.  D’où le nom de Jang Hui Bin (장희빈). Cela déchaîne à nouveau la colère de la faction ouest (et plus particulièrement des Noron). Mais le roi agit vite, et inscrit rapidement le prince héritier sur les tablettes du sanctuaire royal JongMyo. Ne pas approuver une personne inscrite au sanctuaire est une atteinte à toute la lignée des rois, et SukJong défie les ministres de quitter silencieusement leur fonction s’ils ne sont pas d’accord. Pour les plus arrogants qui oseront malgré tout prendre la parole et faire part de leur mécontentement, c’est la condamnation qui les attend. Et c’est ce qui aurait du arriver à Song Si Yeol (송시열), leader de la faction ouest… si toute la cour n’était pas occupée par cette même faction. Cette dernière fait opposition au roi en lui demandant d’annuler la condamnation de Song. Résultat, le roi met dehors toute la faction, et fait revenir la faction du Sud à la cour.

Et comme dans tout renversement, on voit des exils en veux-tu en voilà et des exécutions à gogo. Un début d’année agité en somme, qui va voir la faction du Sud reprendre le pouvoir.

En avril 1689, la cour étant encore en train de faire le deuil de JangRyul, SukJong ordonne d’annuler le banquet en l’honneur de l’anniversaire de la reine InHyun. Un ordre qui sera ignoré, rendant SukJong furieux, pointant du doigt l’extravagance de InHyun, et son manquement en tant que femme de ne pas avoir pu mettre au monde un enfant. Dans sa colère, il demande une enquête pour démontrer que sa reine est une vile manipulatrice, qui est une façon détournée de sous-entendre qu’il souhaite que InHyun quitte la cour. Toute la cour, toute faction confondue, est surprise et sidérée.  La relation du couple royal est de plus en plus tendue, et s’ensuit une violente dispute où InHyun aurait tenu des propos qu’il est interdit de tenir à un roi. Cela précipite sa chute. Rapidement, la faction du Sud sent que les choses peuvent dégénérer, et pour se sauver, choisit son camp et soutient le roi.

Le 2 mai 1689, Inhyun est officiellement destituée et chassée de la cour. Ses crimes sont les suivants : avoir menti au roi en faisant croire que les parents du roi lui avaient fait une révélation (elle avait dit au roi que sa mère lui était apparue en rêve et ne supportait pas que le roi préfère Lady Jang), avoir porté offense au roi verbalement, avoir dérangé la vie de la cour par des sentiments de jalousie, et avoir créé des disputes graves au sein de la famille royale (les concubines). Tous ses effets personnels sont brûlés, et sa robe de Garye (가례복) (équivalent de la cérémonie de mariage) est brûlée en public.

le Garyebok est la robe portée lors de la cérémonie mariage

le Garyebok est la robe portée lors de la cérémonie mariage

Le 13 mai, le roi annonce officiellement qu’il prendra Jang Hui Bin comme reine. Mais il faudra attendre la fin de la période de deuil de JangRyul pour officiellement épouser Jang Ok Jeong, le 22 octobre 1690. Mais en avance de phase, il nommera le premier fils de Lady Jang prince héritier en juin.

Le semblant de bonheur est de courte durée. Car en 1693, fait l’apparition de Lady Choi (최씨). La légende dit que c’était une MuSuRi (무수리), une servante de bas rang qui puisait de l’eau. En réalité, il est plus probable qu’elle était une GoongNyeo couturière (comme Jang Ok Jeong dans le k-drama) quand le roi la remarque, mais qu’avant ça, elle servait InHyun. On raconte que le roi la surprit en train de prier pour InHyun et qu’il s’attacha à elle. Bref, en avril 1693, elle rejoint la famille royale avec le rang de Sook-Won (숙원).

C’est la première femme à qui SukJong accorde ses faveurs depuis Jang Ok Jeong, laissant croire qu’il finit par se lasser de celle qu’il avait nommée reine.

L’ascension de Lady Choi est fulgurante, puisqu’elle donne naissance à un premier prince qui malheureusement ne vivra que deux mois, et un second fils en 1694 (futur  YeongJo (영조)) qui lui permettra d’atteindre le rang de Bin (plus haut rang pour une concubine royale) et se fera appelée Choi Sook Bin (최숙빈, Sook signifiant pureté). Mais plus important. C’est la faction de l’ouest qui soutient Choi Sook Bin. Et l’ouest va profiter des faveurs et de l’influence dont bénéficie Choi Sook Bin pour tenter de revenir à la cour. Et cela fonctionne progressivement mais sûrement.

ChoiSookBin, annoncée dès le premier épisode

ChoiSookBin, annoncée dès le premier épisode

En 1694, SukJong va rendre à la reine Jang son statut de Bin, faire revenir InHyun, et chasser la faction Sud. Cet événement sera fatal pour cette dernière qui ne s’en remettra jamais, laissant le champ libre à la faction ouest, maintenant bien séparée en Noron (qui ont milité pour le retour de InHyun) et Soron (qui ont soutenu Jang Hui Bin).

Puis en 1701, InHyun, malade depuis un certain temps décède. Les Soron vont soutenir le retour de Jang Hui Bin à la place de reine, alors que les Noron vont se ranger derrière Choi Sook Bin. Cette dernière qui a encore les faveurs du roi, va lui avouer avoir vu Jang Hui Bin dresser un autel pour maudire InHyun. Or Jang Hui Bin rétorque qu’il s’agit d’un autel qu’elle a fait dresser en 1699 pour son fils atteint d’une variole, et qu’elle ne l’a pas détruit sur les instructions de son prêtre chamane.

Ce qui est étrange, est que si un autel avait existé pendant deux ans au palais, il eut été impossible que le roi et les autres membres de la famille royale ne soit pas au courant. Impossible aujourd’hui de dire si l’enquête a fait mine de n’avoir jamais vu cet autel, ou si l’autel n’existant pas depuis 99. Et bien qu’il y eut de nombreuses incohérences dans l’enquête, SukJong pour une raison quelconque, décide d’écouter Choi Sook Bin et de condamner Jang Hui Bin.

Le 7 octobre 1701, SukJong décrète une loi pour interdire aux concubines royales de devenir reine. Et le 8 octobre, il demande la mort de Jang Hui Bin. Le 10 octobre, il sera annoncé que Jang Hui Bin est décédée.

La tombe de Jang Hui Bin

La tombe de Jang Hui Bin

Le règne de SukJong reste cependant plein de mystères, laissant place à beaucoup de spéculations. Pourquoi SukJong retourne-t-il soudainement sa veste alors qu’il fait tout pour la protéger pendant des années ? Pourquoi fait-il revenir InHyun à la cour aussi brusquement alors qu’il l’a tant détestée et qu’il est allé jusqu’à créer le chaos à la cour pour la chasser ? Que s’est-il vraiment passé derrière la chute de Jang Hui Bin ? Et pourquoi après avoir froidement ordonné sa mort, SukJong a-t-il offert à titre posthume autant d‘honneurs (presqu’autant qu’une reine) ?

Beaucoup de questions donc, qui passionnent les coréens. Jang Ok Jeong Live For Love (장옥정, 사랑에 살다) est une réponse intéressante car différente, qui a pour lui l’avantage de montrer toutes les facettes des personnages devant la complexité de la situation. Une où il devient impossible de classer les bons d’un côté, les méchants de l’autre,  mais où chacun essaie de sauver sa peau et de survivre tant qu’il peut. Et c’est sans doute l’élément le plus fort que nous enseigne le k-drama, et le plus représentatif du règne de SukJong.

Publicités

4 commentaires sur “Jang Hui Bin, l’ascension et la chute

  1. Salma
    27/06/2013

    merci pour cet article intéressant, je suis devenue fort curieuse sur la personnalité et la réalité de jang ok jang après avoir suivi fidèlement la série où la belle kim tae-hee a excellé.
    encore merci, c’était enrichissant.

  2. Mazaki
    01/09/2013

    Je viens de finir le drama et je dois dire que si j avais su l histoire plus tôt je n aurai sûrement pas regarder émotive comme je suis :,) c est un très beau drama mais sûrement l un des plus triste de l histoire du drama !

  3. Jaycee
    06/09/2013

    je vous conseille de regarder Jang Ok Jeong Live For Love et ensuite Dong Yi ( qui reprend l’histoire avec pour héroïne cette fameuse servante qui fut le second amour du roi ) il y a des différences ( comme la relation du roi et de la reine par ex, dans Dong Yi, ils s’entendent plutôt bien )… mais cela concerne le même « souverain ».

  4. Pingback: Petite note intermédiaire | K-CULT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 15/05/2013 par dans K-Drama, K-History, et est taguée , , , , , , .

Archives

%d blogueurs aiment cette page :