K-CULT

Korean Culture to understand Korean Cult

Quand les coréens confondent sexy et sexuel

Ce matin, est paru un communiqué de presse du Korea Communicaions Standards Commissions (KCSC) rappelant à l’ordre les émissions musicales des trois chaînes nationales. ENFIN.

Et si je suis pour la liberté d’expression, il faut bien admettre que les groupes féminins s’étaient lancés tout le mois de janvier dans une course à l’indécence et la vulgarité.

Peut être allez-vous me trouver un peu rabat-joie, mais j’ai toujours trouvé que les girls bands en faisaient trop. Persuadées qu’il faut montrer le plus de chair possible pour être sexy (et il est bien connu que le sexy vend), les jupes se font de plus en plus courtes, au point qu’il m’est impossible de me rappeler la dernière fois que j’ai vu un girls band en pantalon. Et courte est un doux euphémisme. Parce que les shorts sont tellement courts qu’ils semblent plus proches de la culotte, et les robes ressemblent plus à des t-shirts un peu longs.

sistar

Symptomatique de l’esprit de contradiction des coréens : on peut montrer autant de chair qu’on veut, tant qu’on ne voit pas les parties intimes. Donc on peut porter des jupes fendues jusqu’à la taille, mais surtout pas de décolleté.

Donc uns fois que toutes les filles ont atteint le strict minimum de cm² de tissu qu’il est possible de porter, elles ont commencé à faire des chorégraphies et des clips franchement vulgaires et grossiers.

Je n’aurai rien à dire si cela avait une approche un tant soit peu artistique, ou au moins correspondant à l’image de l’interprète, comme cela avait été le cas de Gain (même si j’ai personnellement trouvé le tout d’un goût très douteux). Mais bien souvent, faire du « sexy » représente la meilleure stratégie pour des groupes au succès modérés de faire du buzz et d’accéder à la sacro-sainte première place des différents charts. Sans oublier le fait, que sorties de scènes, elles jouent les femmes enfants dans les émissions de variété. J’ai tendance à trouver tout cela complètement déplacé : des chanteuses qui font des enfantillages et en même se dénudent… non mais sérieusement, ça ne dérange que moi ???

Si l’année dernière avait déjà eu son lot de choses scandaleuses (SeonMi et ses 24h à se rouler par terre et remuer son postérieur – le duo de Trouble Maker qui passe son clip entier l’un sur l’autre – After School qui a jugé de bon goût de faire du pole dancing…) il semblerait que les wanabe starlettes se soient passées le mot pour être plus outrageuses les unes que les autres. Elles ont un point commun : elles sont passées du statut de quasi inconnues à hot topic au mois de janvier. Rétrospective.

Le mouvement a démarré avec le groupe Dalshabet, le plus gentillet. Enfin. Pas besoin d’avoir l’esprit mal placé pour lire entre les lignes :

You’re a Big Baby Baby
I Need Some Body Body
You’re a Big Baby Baby
I wanna get your body tonight big baby

Par ailleurs, faire tourner un sein apporte-t-il quoi que ce soit à la chanson, la chorégraphie, ou le concept global, si ce n’est choquer et par conséquent faire parler ?

Arrive ensuite Girl’s Day et son ”Something”. Me vient la remarque très juste de Kang Yong Seok (un ancien avocat reconverti chroniqueur sur Sseol Jeon) : elles passent plus de temps par terre que debout. Et vas-y que j’ouvre ma jupe, que je me caresse les jambes avec une plume, et j’en passe…

Notons au passage que la chanson en elle-même évoque une femme trompée. Fait surprenant pourtant, à regarder la chorégraphie, impossible de trouver la femme victime, uniquement des séductrices…

N’oublions pas que ce sont les mêmes demoiselles qui saluait en disant « Everyday Girl’s Day » avec des couettes sur la tête.

Vient ensuite AOA avec MiniSkirt. Mouvements de danse (quoique à ce stade, ce n’est plus vraiment de la danse) tendancieux à gogo, jupe ouverte jusqu’aux hanches… Par contre elles chantent ”I’m so sexy, even if I don’t show skin”. Mais bien sûr…

Puis Rainbow Blaxx chante “Cha-Cha” habillée de porte jarretelles et se suçant les doigts.

Petite aparté pour terminer. Je ne sais pas si vous avez vu ce clip de Gary (du groupe Leessang), qui a été censuré sur les chaînes nationales. Accessoirement, les paroles de Gary sont superbes mettant en scène un couple s’enlaçant après l’amour. Loin d’être crues comme on pourrait l’imaginer, le texte évoquant tout l’amour et l’affection que porte l’homme pour la femme, a été reconnu par de nombreux artistes comme de la poésie moderne. Par contre, je ne suis pas certaine d’avoir compris le grand dessein derrière un clip comme celui-ci. On comprend que c’est satirique, qu’il faut le prendre au 2nd degré, mais je ne peux m’empêcher de me demander quel message Gary a voulu faire passer.

Publicités

4 commentaires sur “Quand les coréens confondent sexy et sexuel

  1. yumignon
    20/02/2014

    la photo de hyorin…………….?!!! -_-

  2. esperia1985
    20/02/2014

    Je trouve aussi qu’ils confondent sexy et vulgaire! Et: OH MON DIEU l’image de Hyorin!! Je trouve cela vraiment hyper choquant!!

  3. loufok
    25/02/2014

    L’une des artistes kpop qui joue avec le sexy sans vulgarité pour moi c’est bien lee hyori, où elle est sexy sur scène mais toujours avec un sourire (sans en faire de tonne) et elle l’est dans les émissions télés. Alors que comme tu le dis le gros problème c’est que les girlsbands après jouent les femmes enfants. Et moi ça me m’est vraiment mal à l’aise car j’arrive pas a ne pas me dire  » si jamais elle veulent pas de cette tenue ou de cette danse il se passe quoi elles se font remplacées par des filles avec un peu moins d’estime de soi ? ». Et la méprise entre vulgarité et sexy est réel mais c’est plus facile de faire vulgaire que sexy.

    • kcultblog
      25/02/2014

      Absolument d’accord !
      Quoique, n’oublions pas que Lee Hyori, en commençant sa carrière solo a fait couler énormément d’encre, en faisant un changement radical d’image. Clairement, elle aussi a utilisé les mêmes méthodes et a enfilé un des premiers poom poom short de l’industrie K-Pop pour faire le buzz, de manière un peu cheapos, et je trouve personnellement que son clip de « 10 minutes » est une sorte de « Jenny from the block » du pauvre. A sa décharge, je crois que c’est un revirement qu’elle a souhaité, et qu’elle s’est ensuite un peu cherchée.
      Si elle a réussi à gagner en sophistication, c’est justement parce qu’elle s’est trouvée, que son image d’aujourd’hui va comme un gant à sa personnalité (vs une idole de 20 ans voulant jouer la grande, ou pire, à qui comme tu dis, on impose de jouer la grande). Mais comme tu dis, plus facile de faire vulgaire que sexy, et probablement plus rentable aussi. Ponctuellement.

      Merci pour ton commentaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18/02/2014 par dans K-Pop, et est taguée , , , , .

Archives

%d blogueurs aiment cette page :