K-CULT

Korean Culture to understand Korean Cult

Visiter la Corée – quelques généralités

16 mois après mon dernier voyage en Corée et une semaine avant le prochain, je me suis enfin décidée à, un trier mes photos, et deux en profiter pour tenter de faire un mini-guide du voyage en Corée. Par mini, j’entends que l’idée est de présenter les incontournables sans jamais avoir pour ambition de remplacer un bon lonely/routard, selon ses préférences. La liste ne pourra pas être exhaustive, bien que j’aimerais vraiment qu’elle le soit, mais j’espère la compléter petit à petit.

NB : quand cela est précisé, les photos m’appartiennent. Merci de citer votre source si vous deviez les réutiliser !

 

Voici le planning des premiers articles :

– Je commencerais par un article sur l’ile de Jeju, l’île de beauté coréenne, élue parmi les 7 merveilles du monde naturelles.
– Au moins un article sur le Seoul touristique, un autre sur le Seoul shopping, et ce ne sera probablement pas suffisant
– Un article spécial sur les belles randonnées du pays (les monts Seorak, Jiri, et Nam)
– Je tenterai de faire un article sur Gyeong-Joo (경주), même si mes souvenirs sont un peu lointains
– A défaut, je parlerai des autres sites culturels incontournables à l’extérieur de Seoul

Mais pour commencer, démarrons avec quelques généralités sur la préparation d’un voyage à Seoul.

 

Quand partir ?

Les périodes idéales pour partir sont le printemps et l’automne.
Si possible évitez l’été. Le mois de juillet est celui de la mousson, il pleut comme vache qui p*sse, et le mois d’août est horriblement humide et chaud.
L’hiver, les températures chutent à -15°C. Et si la montée d’hiver du mont Seorak (설악) au lever du soleil est probablement (je ne l’ai jamais faite) une expérience magique, pour les plus frileux, attendez plutôt le printemps.
Justement au printemps, au début du mois d’avril fleurissent les cerisiers aux pétales blancs et cela rend le paysage quelque peu enchanteur. D’ailleurs, il fait doux assez rapidement, avec des températures autour de 20°C dès la fin du mois de mars. Le seul hic du printemps coréen, c’est que c’est aussi la période des tempêtes de sable dans le désert du Gobi. C’est un problème car les nuages de sable passent par la Chine, se chargent de particules polluantes toxiques et arrivent en Corée (et accessoirement au Japon). C’est un véritable fléau, obligeant les coréens à porter des masques.

cerisiers
Ma période préférée est donc l’automne. S’il y a quelques pluies, les températures restent relativement douces jusqu’à la mi-novembre (15°C environ). Mais surtout, à la fin octobre, les arbres se teintent de milles couleurs allant du jaune fluo au rouge sang offrant des paysages absolument incroyables. C’est une période idéale pour faire des randonnées, mais aussi pour visiter les anciens palais et temples bouddhistes qui semblent fait pour cette saison. Et vous avez vu des photos superbes, croyez-moi, la réalité est bien au-delà.

Automne

Le jardin secret du palais ChangDeok (창덕) en automne

 

Combien de temps ?
Si vous partez de France, prévoyez bien deux semaines. Avec 11h de vol et entre 7 et 8h de décalage horaires selon la période, vous serez content de pouvoir vous poser un peu. D’autant plus que Seoul est très vaste, et qu’on peut perdre facilement du temps dans les transports (si la ligne 9 du métro parisien vous semblait infiniment longue, attendez de découvrir le métro de Seoul). Vous aurez ainsi le temps de profiter tranquillement de l’île de Jeju. Et de faire le mont Seorak (설악), assez proche de Seoul, mais permettant de voir des paysages très typiques de la Corée. Le revers de la médaille c’est que, du coup, c’est aussi très touristique.

Jeju

En bonus, si vous avez une semaine de plus, allez voir la vieille ville de Gyeong Ju (경주) classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, le berceau du royaume Shilla. Outre les tombeaux, les montagnes aux alentours regorgent de gravures à même la montagne, de sculptures, de pagodes, et de Buddha cachés dans des grottes. Assez proche, vous pourrez en profiter pour aller voir Pusan (부산), et le temple de Haeinsa (해인사) classé lui aussi au patrimoine mondial, où sont stockées les 81 258 tablettes de bois sur lesquelles sont gravés les textes sacré bouddhiques. Pour les plus motivés et ayant loué une voiture, arrêtez-vous à Andong (안동) en revenant à Seoul, près duquel se situe le village de Hahoe (하회) l’un des derniers villages traditionnels du Joseon.

Enfin, la région du sud de Jeolla (전라남도), la plus éloignée de Seoul, demandera encore une semaine de plus. C’est d’abord la région ultime de la bouffe, les femmes issues de la région sont connues pour être les meilleures cuisinières du pays. Outre manger, vous pourrez voir les vasières s’étendant à perte de vue, mais aussi visiter quelques unes des 2000 îles de la région, même si la triste actualité du moment vous découragera probablement à monter sur un bateau.

 

Quel budget ?

Globalement, c’est un pays qui ne coûte pas cher.
Vous pourrez manger facilement pour moins de 10 euros par repas. Sachez quand même que le bœuf et tout particulièrement le HanWoo (le bœuf coréen) est aussi cher qu’incontournable.

Ma vie pour du Hanwoo - dans un de mes restaurants de prédilection de Seoul

Ma vie pour du Hanwoo – dans un de mes restaurants de prédilection de Seoul La pièce ci-dessus coûte environ 35€

 

A seoul, les restaurants et bars chics et pseudo-branchouilles ne manquent pas, mais sans connaître, vous serez globalement déçus du rapport qualité/prix.

Pour dormir, c’est un peu le même délire. Privilégiez les maisons d’hôtes très nombreuses plutôt que des hôtels que vous ne connaissez pas. Les hôtels de luxe sont évidemment exceptionnels, mais la facture vous donnera le tournis aussi.
Enfin, sachez aussi que cela coûte globalement plus cher de vous faire à manger que d’aller au restaurant. Mais si vous tenez à acheter de l’alimentaire, tournez-vous vers les supermarchés de quartier et évitez les espaces alimentation des grands magasins, qui s’apparentent plutôt à la grande épicerie de Paris où le prix de la moindre pomme vous donnera le vertige.
100€ par jour vous permettra de profiter d’un séjour plus que confortable à Seoul ; en province, vous pourrez presque diviser ce budget par deux.

 

A savoir :

Si cela s’arrange, il y a encore beaucoup de non-anglophones, particulièrement en province. Faîtes preuve de patience et n’hésitez pas à abuser du body-language. Globalement, les coréens sont très accueillants envers les non-asiatiques.

Les coréens mangent globalement épicé, voire très épicé. Mon conseil est donc de toujours penser à demander avant de commander si votre plat est épicé.

Notez que l’aéroport international de Incheon est éloigné de Seoul. Même si votre vol atterrit en début d’après-midi, vous ne rejoindrez le centre de la capitale que 3 ou 4h plus tard. Pensez-bien à cela quand vous organisez votre planning.
D’ailleurs, quand vous quitterez la Corée, beaucoup ignorent la présence d’un terminal en centre-ville, dans le quartier de SamseongDong, qui offre un confort inouï. Vous avez la possibilité d’y enregistrer vos bagages (sans queue), de prendre la navette pour l’aéroport les mains libres et de filer directement au duty free (génial) de Incheon.

Les coréens dînent tôt. Vers 19h semble être un maximum. Les restaurants fonctionnent donc à ces horaires. Par contre, ils boivent après. Et les coréens grignotent toujours en mangeant. Et grignoter peut souvent s’apparenter à un 4ème repas pour un non coréen. Vous n’aurez donc quasiment pas de mal à diner jusqu’à minuit, mais si vous tenez impérativement à aller dans un restaurant repéré dans un guide ou sur tripadvisor, vérifier les horaires d’ouverture.

Si vous avez déjà vu au moins un drama coréen, vous savez que beaucoup de coréens dorment par terre. Cela est dû au système de Ondol (온돌) qui permettait de chauffer le sol, sur lequel on étalait une sorte de petit matelas et donc de dormir au chaud lors de rudes hivers.

Il n’y a globalement pas trop de problème d’insécurité. Faites quand même attention à fermer vos sacs dans les transports en commun, comme partout. Mais vous verrez que les coréens regardent tous la télé sur leur téléphone dans le métro sans jamais avoir peur de se le faire arracher, qu’ils (elles) n’hésitent pas à se balader en sapin de noël en plein milieu de la nuit. Ne soyez pas complètement insouciant, évidemment.

Dans la même veine, vous serez probablement surpris de voir que les jeunes femmes de Seoul portent des micro-jupes qu’il vente ou qu’il pleuve. Mais bizarrement, il est beaucoup moins commun de voir des décolletés à l’exception des quartiers branchés. Si vous êtes occidentale, on vous pardonnera à peu près tout, mais c’est quand même bon à savoir.

Il en va de même pour la cigarette. Vous ne verrez jamais de femmes fumer dans un lieu public. D’ailleurs, beaucoup de trottoirs sont devenus non fumeurs, vous verrez donc rarement des personnes fumer en marchant, mais plutôt des hordes de gens autour de cendriers. SI vous voyez d’autres personnes la cigarette au bec, vous pouvez y aller. Si vous n’avez vu personne depuis 100m, c’est probablement que la zone est non-fumeur. Comme l’avenue de principale de Gangnam par exemple.

Ne soyez pas surpris de voir des employés de bureau en costume, complètement ivres à 21h. Vous en verrez beaucoup. Les coréens boivent. Beaucoup. Franchement ? Comme des trous. Certains quartiers seront minés de vomito passé une certaine heure. Je préfère prévenir.

Pour les couples, tenez-vous en public. Si les mentalités ont beaucoup évolué, on ne se galoche pas pendant une heure en plein jour assis dans un parc. Ca ne se fait pas. Bon comme je suis rabat-joie, je trouve que cela ne se fait nulle part, mais sachez que c’est particulièrement vrai en Corée. Pour ne pas vous planter, c’est facile. Il y a des couples partout (partout partout partout) en Corée, imitiez-les.
D’ailleurs, sachez qu’il y a toujours un truc pour les couples. Des menus spéciaux au restaurant, au bar, au café, des couple-seat au cinéma, des offres spéciales dans les hotels, ou je ne sais quoi encore. Si vous partez en couple, profitez-en.

Pour les gays, si la jeune génération est tout à fait à l’aise, l’ancienne génération l’est beaucoup moins. Si vous voulez faire une sortie romantique privilégiez le quartier d’Itaewon (이태원), quartier gay de Seoul.

Enfin, dernier tip pour ceux qui regretteraient la nourriture occidentale (bien que c’est un concept qui m’échappe complètement). Vous trouverez facilement des chaînes américaines, des restaurants de pâtes ou de pizza. Fuyez les soit-disant restaurants occidentaux branché qui vous serviront un pavé de bœuf et qui vous le feront payer aussi cher qu’un menu dégustation dans un étoilé parisien. Allez plutôt à Seorae (서래마을), le quartier français de Seoul.

 

Prochain article (à mon retour de Corée mwhahaha), on parle de l’île de Jeju : le mont Halla, les tunnels de lave, la ballade du Olle, et l’île U-do.

Publicités

Un commentaire sur “Visiter la Corée – quelques généralités

  1. esperia1985
    08/06/2014

    J’ai adoré!! Lire tes articles est un vrai plaisir pour moi!!
    Donc si un jour je part en Corée, J’imprimerais cette page et je la mettrais précieusement dans mon sac!
    Par contre je crains que 100€ par jour pendant deux semaines (donc 100×15=1500€) Soit impossible pour moi à prévoir pour un voyage où le prit de l’avion et de l’hébergement me font déjà pâlir!! lol! Mais bon… En mettant de l’argent de coté sur plusieurs années.. C’est faisable… ^^
    En tout cas merci encore à toi!!
    Et j’attends le prochain articles avec impatience!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25/04/2014 par dans K-Tourism, et est taguée , , , .

Archives

%d blogueurs aiment cette page :