K-CULT

Korean Culture to understand Korean Cult

K-Dramas 1990 à 1999

Rappel légenge : vus / en cours / à voir / abandonné et incomplet

__________________________________________________________________________________________________________

1.5 (1996)

15Nombre d’épisodes : 16
Réalisation : Lee Kwan Hee (이관희) (Stormy Season)
Scénario : Park Jung Hwa (박정화)
Casting : Jung Woo Sung (정우성) (Asphalt Man), Shim Eun Ha (심은하) (The Final Jump, Sook Hee), Shin Hyun Joon (신현준) (film : General’s Son), Son Ji Chang (손지창) (The Final Jump, Feeling)
Meilleure audience : NC
Avis : Ah. Mon premier amour. Ma première rencontre avec Jun Woo Sung. Qui fait un footing sur une plage californienne. Accessoirement, c’est un drama qui m’a beaucoup marqué car il parlait de la génération 1.5 vivant aux Etats-Unis (nés en Corée mais grandi là-bas). Autrement, le drama n’a pas grand intérêt, avouons-le.

__________________________________________________________________________________________________________

3 boys 3 girls (1996)
남자 셋 여자 셋 – NamJa Saet YeoJa Saet

3boys3girlsNombre d’épisodes : environ 700
Réalisation : Jun Jin Su (전진수)
Casting : Shin Dong Yeob (신동엽), Song Seung Hun (송승헌), Hong Kyung In (홍경인) (Sandglass), Woo Hui Jin (우희진) (Feeling), Lee Eui Jung (이의정) (Jealousy), Lee Jenny (이제니) (LA Arirang)
Avis : Sitcom mythique ayant révélé notamment Song Seung Hun. Un Friends à la coréenne. Je suis retombée sur quelques épisodes récemment, et je dois dire que ça n’a pas très bien vieilli et les blagues tombent un peu à l’eau. Mais disons que cela fait partie de la culture k-drama.

__________________________________________________________________________________________________________

Eyes of Dawn (1991)
여명의 눈동자 – YeoMyeonUi NunDongJa

eyes of dawnNombre d’épisodes : 36
Réalisation : Kim Jong Hak (김종학) (Sandglass, Legend, Faith)
Scénario : Song JiNa (송지나) (Sandglass, Legend, Faith)
Casting : Chae Shi Ra (채시라) (Pilot, Queen Insoo), Park Sang Won (박상원) (Sandglass, First Love), Go Hyun Jung (고현정) (Sandglass, Queen Sendeok)
Audience moyenne : 58,4%
Détail :Adaptation du giga best-seller de Kim Seong Jong (김성종)
Commentaires : Une œuvre mythique avec un budget énorme pour l’époque, retraçant les parcours de plusieurs coréens pendant l’occupation japonaise jusqu’au cœur de la guerre froide. On y voit les maisons de réconfort, les expériences de l’unité 731, la guerre de Corée et la chasse aux sorcières. Les acteurs sont extraordinaires, les scènes sont dures et cruelles, la trame poignante… le meilleur moyen de comprendre toutes les horreurs de l’occupation japonaise. Un must see absolu pour tout amateur de drama.

__________________________________________________________________________________________________________

First Love (1996)
첫사랑 – Cheot Sarang

firstloveRéalisation : Kim Jong Chan (김종찬), Lee Eung Jin (이응진)
Scénario : Jo So Hye (조소혜) (Hope)
Casting : Lee Seung Yeon (이승연) (Hotel, Love in your Embrace), Choi Su Jong (최수종) (Jealousy, Pilot), Bae Yong Joon (배용준) (Papa), Choi Ji Woo (최지우)
Meilleure audience : 65,8%
Avis : En 96 la Corée se prit de passion pour l’histoire de deux frères, amoureux de la même femme. C’est également la série qui révèle Choi Ji Woo, et qui la met en couple avec Bae Yong Joon bien avant l’explosif Winter Sonata. Je pense qu’il est difficile à regarder aujourd’hui (66 épisodes « juste » pour ça, c’est LONG), et à vrai dire, même à l’époque je trouvais ça terriblement lent, mais il reste un drama légendaire qui m’a marqué à vie. C’est accessoirement le drama qui détient le record d’audience.

__________________________________________________________________________________________________________

Huh Jun (1999)
허준

huhjoonNombre d’épisodes : 64
Réalisation : Lee Byung Hoon (이병훈) (Mother’s Sea)
Scénario : Choi Wan Kyu (최완규) (General Hospital)
Casting : Jun Kwang Ryul (전광렬) (Trap of Youth), Hwang Soo Jung (황수정), Lee Soon Jae (이순재) (Men of the Bath House, Ambition)
Meilleure audience : 63,7%
Avis : Premier drama du réalisateur sur la médecine du Joseon, qui va précéder Daejanggum, et Horse Doctor plus récemment. Huh Joon marque un tournant dans l’histoire du sageuk, puisque c’est l’ancêtre du fusion-sageuk. Car avant Huh Joon, les sageuk avaient pour ambition d’être fidèle à l’histoire. Lee Byung Hoon prend un personnage qui a existé dans un contexte proche de la réalité, et raconte à peu près n’importe quoi. Du coup, le sageuk devient vraiment divertissant, ce qui est nouveau. C’est d’ailleurs le premier d’une longue série pour le réalisateur, avec DaeJangGeum qui suivit, puis Yi San ou encore Dong Yi.

__________________________________________________________________________________________________________

Jang Hui Bin (1995)
장희빈

janghuibinNombre d’épisodes : 63
Réalisation : Lee Jong Su (이종수)
Scénario : Im Choong (임충)
Casting : Jung Seon Kyung, Im Ho, Kim Won Hee (Moon of Seoul)
Meilleure audience : 42,9%
Avis : Impossible d’oublier mon premier Sageuk. Et jamais je ne pourrai oublier de voir InHyun chassée du palais, Choi Suk Bin torturée par Jang Hui Bin, et cette dernière se débattre pour ne pas boire le poison. On est ici dans une interprétation classique de la reine : belle, intelligente et prête à tout pour arriver à ses fins vs une InHyun fragile et profondément bonne et une Choi Suk Bin innocente et victime.

__________________________________________________________________________________________________________

Jealousy (1992)
질투 – JilToo

jealousyNombre d’épisodes : 16
Réalisation : Lee Seung Ryul (이승렬)
Scénario : Choi Yeon Ji (최연지)
Casting : Choi Su Jong, Choi Jin Shil
Meilleure audience : 56,1%
Avis : Mon tout premier drama. Comme pour les autres de cette époque, ma mémoire me joue quelques tours. Mais j’ai gardé le souvenir d’une suite de coïncidences improbables noyant le couple principal dans une série de malentendus pendant 16 épisodes. Et cette dernière scène, où enfin, nos héros s’enlacent, et la caméra tourne autour d’eux… pendant un temps qui semble interminable. Musique de drama inoubliable également.

__________________________________________________________________________________________________________

Love in Your Embrace (1994)
사랑을 그대 품안에 – SaRangEul GeuDae PoomAnAe

loveinyourembraceNombre d’épisodes : 16
Réalisation : Lee Jin Seok (이진석)
Scénario : Lee Seon Mi (이선미) (Pilot)
Casting : Cha In Pyo, Shin Ae Ra (What Is Love), Lee Seung Yeon
Meilleure audience : 45,1%
Avis : Pour moi c’est THE original Candy-drama. Celui que tout le monde a imité. Le patron jeune et beau et riche et gentil et smart d’un grand magasin qui s’éprend d’une des vendeuses. En 20 ans, les copies ont gagné en sophistication donc vous vous ennuierez à mourir. Mais c’est un drama qu’on ne peut pas ne pas citer, puisque aujourd’hui encore, les références sont nombreuses. D’ailleurs, nombreux ne savent pas que cette scène (qui paraît ridicule) de Boys Over Flowers dans laquelle Kim Beom joue du saxophone dans une boite de nuit pour une femme est une référence directe à une scène mythique de Love in your embrace (à partir de la 7ème minute).

__________________________________________________________________________________________________________

My Mother’s Sea (1993)
엄마의 바다 – EomMaEui BaDa

motherseaNombre d’épisodes : 66
Réalisation : Park Chul (박철) (What Is Love)
Scénario : Kim Jung Soo (김정수)
Casting : Kim Hye Ja (What Is Love), Choi Min Soo (What Is Love), Go Hyun Jung (Eyes of Dawn), Go So Young
Meilleure audience : 51,6%

__________________________________________________________________________________________________________

Pilot (1993)
파일럿

pilotNombre d’épisodes : 16
Réalisation : Lee Seung Ryul (이승렬) (Jealousy)
Scénario : Lee Seon Mi (이선미)
Casting : Choi Su Jong (Jealousy), Han Suk Kyu (Eyes of Dawn), Chae Si Ra (Eyes of Dawn), Lee Jae Ryong (What Is Love), Kim Hye Su
Meilleure audience : 46,2%

__________________________________________________________________________________________________________

Sandglass (1995)
모래시계 – MoRaeShiGae

sandglassNombre d’épisodes : 24
Réalisation : Kim Jong Hak (김종학) (Eyes of Dawn)
Scénario : Song Jina (송지나) (Eyes of Dawn)
Casting : Choi Min Soo (Mother’s Sea, What Is Love), Go Hyun Jung (Eyes of Dawn, Mother’s Sea), Park Sang Won (Eyes of Dawn), Lee Jung Jae (Feeling)
Meilleure audience : 64,5%
Avis : Véritable chef-d’oeuvre du drama coréen, c’est encore, presque 20 ans plus tard, une série absolument culte. Phénomène de société lors de sa diffusion, les hommes rentraient tôt chez eux pour pouvoir se mettre devant leur télé et les rues devenaient presque désertes 2 heures par semaine. Merveilleuse histoire d’amour, d’amitié, sur fond de guerre civile (les révoltes de Gwang Ju), c’est un incontournable… Entré dans la culture populaire aujourd’hui, pas un jour ne passe sans qu’une émission, un sketch, une blague, n’y fasse référence. A voir absolument également pour toute personne s’intéressant à la Corée de près ou de loin, car il dépeint assez bien cette période placée sous le signe des révoltes étudiantes et de la frustration des coréens, une période intermédiaire entre le pays sous dictature, pressé de s’enrichir et la Corée ultra développée telle qu’on la connaît aujourd’hui.

__________________________________________________________________________________________________________

Star In My Heart (1997)
별은 내 가슴에 – ByulEun Nae GaSeumAe

starinmyheartNombre d’épisodes : 16
Réalisation : Lee Jin Suk (이진석) (Love in your Embrace), Lee Chang Han (이창한)
Scénario : Kim Ki Ho (김기호) (Love in your Embrace, Pilot), Lee Seon Mi (이선미) (Love in your Embrace)
Casting : Choi Jin Sil (최진실) (Jealousy), Cha In Pyo (차인표) (Love in your Embrace), Ahn Jae Wook (안재욱) (3 boys 3 girls), Jun Do Yeon (전도연) (General Hospital)
Meilleure audience : 49,3%
Avis : Candy again. Mais pour moi, il reste un drama mythique (j’étais jeune). La pauvre héroïne orpheline martyrisée par sa famille d’accueil, et dont un chanteur superstar tombe éperdument amoureux. Et évidemment, le chanteur superstar est aussi un fils de Jaebol (=beau blindé). Allo le monde des bisounours. Mais non, je n’ai pas honte de l’avouer. Je connaissais les chansons par cœur, j’ai regardé au moins 10 fois la scène dans laquelle Ahn Jae Wook embrasse l’œil de Choi Jin Sil et j’ai, moi aussi, chanté à tue tête en regardant la scène finale du drama comme dans Answer 1997.

__________________________________________________________________________________________________________

Stormy Season (1993)
폭풍의 계절 – PokPoongEui GyeJeol

stormyseasonNombre d’épisodes : 66
Réalisation : Lee Kwan Hee (이관희)
Scénario : Choi Seong Shil (이성실)
Casting : Kim Hee Ae (Son and Daughter), Choi Jin Sil (Jealousy), Do Ji Won
Meilleure audience : 52,1%

__________________________________________________________________________________________________________

Tomato (1999)
토마토

tomatoNombre d’épisodes : 16
Réalisation : Jang Ki Hong (장기홍) (Mister Q)
Scénario : Lee Hui Myung (이희명) (Mister Q)
Casting : Kim Hee Sun (김희선) (Mister Q, Sunflower), Kim Suk Hoon (김석훈) (Trap of Youth)
Meilleure audience : 52,7%
Avis : Histoire de Candy. Again. Le drama avait fait scandale à l’époque car montrait un homme et une femme vivant sous le même toit (toujours quelque peu controversé en Corée). A vrai dire, je n’ai que quelques vagues souvenirs, mais c’est un drama typique des années 90. Qui a donc très probablement mal vieilli.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Archives

%d blogueurs aiment cette page :